Il y a des jours où je me mets à rêvasser devant l’écran de mon ordinateur. Les mots ont du mal à sortir de ma pensée pour atterrir sur le clavier avant de finir leur course sur l’écran de mon ordinateur.

J’ai une envie de vous laisser quelques lignes afin de donner de mes nouvelles. Et bien évidemment en recevoir les vôtres à travers vos commentaires. Mais mes amis, parfois je me heurte à une page blanche que les mots refusent d’habiter. C’est Grand Corps Malade qui a dit « l’écriture sans âme n’est que lettre ». Je suis d’avis avec lui car les mots sont bien dotés d’une âme. Vous ne croyez pas ? Expliquez-moi alors pourquoi ils  font parfois la grève ?

Je les vois dans mon esprit. Je les sens. Ils communiquent entre eux. Il suffit de leur demander de rejoindre mon clavier pour se rendre compte qu’ils ont vraiment des humeurs. Tenez, une fois je leur enjoins d’élire domicile sur mon écran. Leur réaction m’a laissé froid dans le dos tant elle était glaciale. M’adressant au Bonheur, je lui fais une requête :

 

« Excusez-moi, monsieur, j’ai besoin de vous pour un texte que je suis en train de rédiger. »

 

Et lui de me lancer : « Pourquoi devrais-je vous suivre ? Vous les humains n’avez jamais su ce que je représente. Vous croyez me connaitre mais personne d’entre vous ne me respecte. »

 

Ne m’attendant pas à une telle réplique, j’ai perdu mon latin avant de pouvoir balbutier ces mots : « Vous faites sûrement erreur. Nous les humains passons toute notre vie à vous courir après. Vous êtes l’essence de notre bref passage terrestre. »

Mon clavier ne répond plus…les mots sont en grève (crédit photo: Nemossos)

 

Il a souri puis a disparu. Après cette mésaventure, je me suis heurté plus tard à un refus catégorique de dame Paix. La violence avec laquelle elle m’a évincé me laisse encore un goût amer. Ce personnage d’ordinaire si calme, si paisible et plein d’attention m’a montré un tout autre visage. Je ne le reconnaissais pas du tout.

 

Les mots étaient tout simplement en grève! Je n’en croyais pas mes… doigts! De simples lettres me résistent alors que je veux juste écrire des textes. Et si cela se limitait seulement au Bonheur et à la Paix, je ne tirerais pas la sonnette d’alarme. Mais hélas, ils s’y mettent tous. Les mots avaient résolument décidé de ne pas sortir de mes pensées.

 

Aucune lettre n’avait envie de me satisfaire. J’avais juste besoin de remplir cette page vierge qui piaffait d’impatience sur mon ordinateur. Impatience qui a fini par m’habiter. Au moment où je tordais mon esprit à la recherche de solution à mon problème, j’ai aperçu l’INSPIRATION me faire de grands signes.

 

« Il est inutile de continuer à vouloir nous convaincre. Aucun d’entre nous ne te fera plaisir. Vous les hommes devez apprendre à nous respecter », laissa-t-il entendre.

Finalement, faute de mot, je n’ai pu vous donner de nouvelles fraîches depuis le baobab. Toutes mes sincères excuses.

The following two tabs change content below.
Richard Konan

Richard Konan

Journaliste de profession, je suis un véritable passionné de la communication. J'adore manier les mots pour donner vie à la vie.

4 thoughts on “La grève des mots

    1. Merci très cher! Et ne nous inquiétez pas même si je ne parviens pas à guérir les mots de leurs maux, je leur ferai toujours la cour.

  1. Mais à la fin, ce n’était pas si compliqué que ça hein. Car malgré cette espèce de rébellion, tu as quand même trouvé des MOST pour porter plainte contre la grève des MOTS. En tout cas, j’ai bien aimé le titre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *