J’aime bien écouter la musique en me baladant tranquillement dans les rues de mon quartier. Pour ce faire, je fais appel à mes écouteurs. Connectés à mon téléphone portable, ces petits engins magiques me distillent de la bonne zik à l’oreille. Je peux également faire la navette entre les différentes stations radio pour suivre les infos. Par exemple, je peux sauter de Rfi à Bbc en passant par les radios locales. Moi qui croyais adorer les écouteurs, j’ai été surpassé par un monsieur de mon quartier.

Je ne vous dis pas! Ce mec n’est jamais sorti de chez lui sans son casque. « On ne sait même pas ce qu’il écoute! », lancent certains habitants de mon bled qui assurément en ont assez de son idylle entre lui et ses écouteurs. Tenez! Le matin, ce monsieur-là est tout le temps  avec ses écouteurs. A cette heure-ci, l’on se dit qu’il écoute les informations.  Ce cher monsieur change même les modèles d’écouteurs: noirs, rouges, blancs (oui j’ai pris mon temps pour observer), tout y passe. Face à lui, je ne suis qu’un amateur. Cela m’a amené à penser aux dangers liés au port des écouteurs.

Attention! Écouteurs… danger

Un jour, sur le chemin du boulot, j’ai dû interpeller une jeune élève sur son imprudence. Cette jeune apprenante, vêtue de son uniforme bleu et blanc, n’entendait pas les cris d’un homme à vélo (il n’avait pas de klaxon) qui fonçait droit derrière elle. « Ma chérie, quand tu mets tes écouteurs baisse le son de la musique ou libère l’une de tes oreilles », lui ai-je lancé quand elle a retiré ses écouteurs à la vue des passants qui gesticulaient pour attirer son attention. Vous savez ce qu’elle a fait? Eh bien, elle a souri et a remis ses écouteurs à l’oreille. Sans blague!

Le pire c’est qu’elle n’est pas la seule dans ce cas. Ils sont nombreux ces férus de cet accessoire qui se transportent et se transposent dans un autre monde grâce aux écouteurs ou casques. Il y en a qui chantent en pleine rue à tue-tête comme s’ils étaient sous la douche. Ils n’entendent plus rien autour d’eux. J’ai fait un petit tour sur le dictionnaire en ligne Wikipedia.

Selon ce site, « les bruits extérieurs recouvrant parfois le son des écouteurs, les utilisateurs ont tendance à augmenter le volume de façon à toujours entendre le son ce qui peut mener à des lésions de l’oreille ». Toutefois, les écouteurs « mèneraient à un renfermement. Ils isolent plus ou moins des sons extérieurs ce qui peut mettre son utilisateur en danger, particulièrement lors de la conduite d’un véhicule ou la circulation dans des lieux publics, le bruit d’un danger approchant n’étant plus perçu ». En clair, l’écouteur peut nuire à l’être humain et le mettre en danger lorsqu’il est dans la rue.  Et cela peu de gens le savent.

Trop de rues pleine d’écouteurs

Ces petits objets peuvent être sources de problèmes de santé (crédit photo: Clément Delafargue)

Depuis que j’ai compris les risques encourus quand on flanque un écouteur dans ses oreilles, je me suis mis à comptabiliser les gens qui en portent dans les rues.

Le constat est frappant. Quelque soit la commune (Treichville, Marcory, Abobo, Adjamé), les habitants sont nombreux à adorer les écouteurs. La palme revient aux ados. Et ce sont bien eux qui ignorent le plus souvent les dangers. Pour eux, il faut être branché, « swag », « fashion », c’est tout. Chers amis, y’a problème dedans! Faire le malin d’accord mais la santé d’abord. En tout cas moi désormais, je fais très attention. Bon, je vous attend sous le baobab pour d’autres discussions amicales.

The following two tabs change content below.
Richard Konan

Richard Konan

Journaliste de profession, je suis un véritable passionné de la communication. J'adore manier les mots pour donner vie à la vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *